Des fautes d'orthographe, vous ???
Plus jamais !

Pour revenir à l'accueil

Bonjour à vous,

Vous êtes bien obligé de le reconnaître, vous faites des fautes d'orthographe.

Vous vous en rendez compte, et, contrairement à beaucoup, cela vous pose un véritable problème.

Bravo !

Oui, bravo, car vous ne cédez pas à la facilité de dire, comme beaucoup :

  • Ce que je dis est bien plus important que la façon dont je le dis, qu'importent les fautes que je peux faire, le fond est tout-de-même plus important que la forme, n'est-ce-pas ?

  • Ceux qui me lisent m'apprécient, ils savent que l'orthographe est mon point faible, ils ne m'en veulent pas.

  • Je suis très connu, je me moque de faire des fautes, c'est la licence poétique !

Et autres balivernes qui ne servent qu'à masquer une certaine paresse.

Si vous n'avez pas la chance d'avoir "l'orthographe naturelle" et que vous faites des fautes réelles qui ne sont pas d'inattention, il vous en faut, du courage, pour :

  • déjà reconnaître que c'est un handicap,

  • décider de faire les efforts nécessaires pour surmonter celui-ci et faire des progrès.

Car les progrès sont possibles, à condition de vous en donner les moyens.

Le sens de l'orthographe n'a rien à voir avec l'intelligence.

Pour preuve, une expérience personnelle.

Ma meilleure amie lorsque j'avais 1une dizaine d'années, était nettement plus intelligente que moi, elle était une excellente élève, studieuse, appliquée.

Je me souviens encore du jour où elle essayait sans succès de m'expliquer ce que sont les atomes crochus.

Je n'y comprenais rien.

C'était, à l'époque, un concept bien trop abstrait pour mon petit cerveau.

Je la considérais, à juste titre, bien plus avancée que moi, à cet âge.

Eh bien, cette gamine très douée, faisait de très nombreuses fautes d'orthographe.

Elle est allée jusqu'à faire 42 fautes dans une dictée d'une vingtaine ou une trentaine de lignes !

Moi-même, lorsque j'écris sur mon clavier, je fais de multiples fautes et il me faut de très nombreuses relectures pour les éradiquer toutes.

Alors, si vous faites des fautes, n'en ayez pas honte, surtout si vous le reconnaissez et que vous êtes décidé à faire des progrès.

J'ai, dans mon entourage, des personnes très cultivées qui font de nombreuses fautes d'orthographe.

Les fautes peuvent provenir de multiples causes :

- frappe trop rapide,
- modification d'une phrase dans laquelle vous avez oublié de modifier le temps du verbe, par exemple,
- relecture trop superficielle de votre texte,
- et plein d'autres raisons encore.

Les fautes d'orthographe peuvent vous faire perdre un emploi ou rater un examen.

Elles peuvent aussi, dans un CV ou une lettre de motivation, faire écarter, purement et simplement, votre candidature.

Elles peuvent vous desservir auprès de vos contacts professionnels auxquels vous envoyez des mails ou du courrier.

Et que dire d'une lettre d'amour bourrée de fautes ?

Croyez-vous que votre dulcinée/prince-charmant sera sensible à vos grandes déclarations ?

Vous êtes, c'est certain, conscient de tous les problèmes que peut induire une orthographe défaillante.

Vous faites des fautes d'orthographe et vous voulez vous en débarrasser ?

Ce ne sera pas facile, car cela vous demandera du travail.

Mais vos efforts réguliers paieront, vous obtiendrez, progressivement, cette bonne orthographe à laquelle vous rêvez.

Mais avant tout, vous devez identifier le type de fautes que vous faites le plus souvent et travailler dessus en priorité.

Vos difficultés sont-elles :

  • L'accord du participe passé ?

  • Dois-je terminer mon verbe par -er, ou bien par -ez, ou bien encore par ?

  • Les consonnes, doublées ou non ?

  • À ou a ?

  • écrit-on vérité ou véritée ?

  • Etc.

Vous devez, préalablement, déterminer quelles fautes vous faites le plus souvent, choisir celles que vous voulez éradiquer en premier lieu et leur donner priorité.

Et vous devez, aussi, acheter quelques livres :

  • un livre de grammaire,

  • un livre de conjugaison,

  • un livre sur les difficultés de la langue française,

  • et un livre traitant des difficultés orthographiques.

Ou bien, au lieu d'acheter ces livres, notez l'adresse de sites internet correspondants.

Voici mes 5 meilleurs conseils
pour améliorer, petit à petit,
votre orthographe.

Premier conseil, sans doute le plus important
et, peut-être, le plus difficile à suivre :

  • Prenez, dès maintenant, là, tout-de-suite, à l'instant même, immédiatement, la ferme décision de faire tout ce qu'il faut pour améliorer votre orthographe.

  • Préparez-vous un programme quotidien.

  • Veillez à ce que ce programme ne soit pas trop ambitieux, qu'il tienne compte de vos possibilités réelles (obligations professionnelles et familiales, fatigue, loisirs bien mérités …). Il vaut mieux n'y consacrer chaque jour qu'un quart d'heure mais le faire vraiment, plutôt que prévoir une heure quotidienne et ne pas pouvoir vous y tenir.

  • Et, puisqu'il est quotidien, astreignez-vous à le mettre, chaque jour sans aucune exception (travail, fatigue, rhume, enfants, ...), en application.

  • Ne sautez pas sur le premier prétexte pour ne pas accomplir votre -petite- tâche du jour.

  • Et, surtout, persévérez. Ne vous laissez pas décourager devant l'immensité supposée de votre tâche.

  • Avancez à tout petits pas, faites chaque jour un tout petit peu et vous serez étonné de constater, après relativement peu de temps, les progrès que vous avez faits.

D'autant plus que vous prévoirez votre programme en fonction de votre vie.

Pourquoi ne pas utiliser le temps des trajets, si vous utilisez les transports en commun ?

Ou l'interminable attente à la caisse d'une grande surface ?

Je sais bien que ce conseil en plusieurs étapes peut être utile pour de nombreuses autres applications, mais il est approprié ici, car primordial.


Deuxième conseil : la lecture utile.

Oui, je sais, de nombreuses personnes contestent ce mode d'apprentissage de l'orthographe.

S'il ne s'agit que de lire, même d'excellents auteurs sans rien faire d'autre, il est vrai que cela n'avance pas beaucoup de ce point du vue.

Une simple lecture passive vous servira pour améliorer encore votre culture générale, mais c'est tout.

En revanche, vous pouvez pratiquer la lecture utile.

Et l'intérêt de cette technique, c'est qu'elle fonctionne quel que soit le genre de livres que vous lisez.

Même un roman policier peut vous servir.

Attention, choisissez tout-de-même vos auteurs ainsi que les maisons d'édition, de sorte à rencontrer, dans les livres que vous lisez, le moins de fautes possible.

Car le croirez-vous ?

Même dans les ouvrages édités par de très grandes maisons, vous rencontrerez, parfois, des fautes.

Alors, comment pratiquer cette lecture utile ?

Prenez un livre de bonne qualité et qui vous intéresse, un petit carnet et un crayon.

Commencez à le lire et arrêtez votre lecture dès que vous arrivez sur une expression dont vous avez préalablement identifié qu'elle vous pose problème.

Et demandez-vous pourquoi ce participe passé est accordé ou non, ou bien pourquoi il est écrit et non ou.

Si vous ne trouvez pas seul la réponse, notez, sur votre carnet, l'expression en question ainsi que le numéro de la page sur laquelle vous l'avez lue.

Et, une fois rentré chez vous, cherchez cette expression sur le livre ou le site internet correspondant.

Lisez bien et essayez d'apprendre par cœur les explications.

Rassurez-vous, elles sont, à chaque fois, très courtes.

Et, à l'avenir, lorsque vous rencontrerez la même expression dans un livre, analysez à nouveau la raison pour laquelle elle est ainsi écrite et, si nécessaire, reportez-vous à nouveau à votre livre.

Jusqu'à ce qu'écrire cette expression ne vous pose plus de problème.

Et faites ainsi avec toutes vos difficultés, ainsi que je vous l'ai conseille : petit à petit.

Faites de même lorsque vous rencontrez un mot que vous ne savez pas comment orthographier : notez le et apprenez le.

Et, pour chaque mot que vous ne connaissez pas, notez le et cherchez-en la signification dans votre dictionnaire.

Supprimez, petit à petit, toutes vos difficultés, au fur et à mesure que vous les rencontrez, et vous serez étonné, au bout de quelques semaine ou mois, des progrès que vous aurez faits.

N'oubliez pas ce conseil : un petit pas chaque jour, mais tous les jours.

Ne soyez surtout pas pressé.

Avantage : tout cela peut se pratiquer dans les transports en commun de même que dans une file d'attente, ce qui vous permet donc d'agrémenter et d'optimiser vos temps de trajet ainsi que vos temps-morts et trouver ceux-ci très courts.

Attention, toutefois, à ne pas rater votre arrêt ni vous laisser dépasser à la caisse !

Troisième conseil : Redécouvrez la dictée.

Eh oui, votre bonne vieille dictée, comme lorsque vous alliez en classe !

Rien de tel pour corriger vos fautes !

Dans votre programme, prévoyez une dictée régulière.

Dans la mesure du possible, une chaque jour.

Que sont une vingtaine ou une trentaine de lignes à écrire, si c'est pour obtenir la joie de ne plus faire -ou nettement moins- de fautes ?

Vous êtes accompagné et avez un conjoint, frère, mère, ami, voisin, complaisant ?

Demandez-lui de vous dicter le texte.

Vous êtes seul ou ne voulez impliquer ni déranger personne ?

Choisissez un texte intéressant et enregistrez-le sur un magnétophone si vous en possédez encore un ou mieux, sur votre ordinateur avec Audacity, par exemple, cet excellent logiciel gratuit, qui vous le dictera, patiemment, autant de fois que nécessaire et que vous pouvez mettre régulièrement en pause s'il dicte trop vite.

Et, une fois votre dictée faite, corrigez-vous.

Mais ne vous contentez pas de noter votre nombre de fautes !

Prenez le temps d'étudier chacune d'entre elles en passant, à chaque fois, le temps nécessaire et, le cas échéant, consultez l'un de vos livres ou sites pour bien en comprendre la logique.

Mais aussi voyez grand, n'ayez pas peur de vous attaquer à la dictée de Mérimée, popularisée par Bernard Pivot.

Travaillez bien dessus et sur d'autres, à l'aide de vos livres/sites de référence.

Quatrième conseil : Vocalisez :

Mais non, n'allez pas vous mettre à chanter des vocalises !

Faites-le, si, justement cela vous chante, mais dans un autre contexte.

Ici, il n'est pas question de chant mais d'orthographe.

Prononcez tout haut le mot ou l'expression qui vous pose problème.

Bien souvent, le son vous donnera la solution.

Que ce soit pour des liaisons bien-t-à-propos (pardon pour cette fantaisie !) ou, tout simplement, pour le doublement d'une consonne par exemple.

Pour des mots comme mortadelle, belle, benne, antenne par exemple, qui se prononcent phonétiquement mortadèle, bèle, bène, antène, le simple son è vous indique que la voyelle est doublée.

Oui, mais ce son indique également un è, e accent grave !

Alors, comment savoir ?

Eh bien justement, grâce à vos précieux livres ou sites.

Auxquels vous allez, bien sûr, ajouter un bon dictionnaire français, sur papier ou même en ligne où vous disposez d'un grand choix.

Il est tellement évident, celui-là, que je l'ai oublié dans ma liste de vos livres/sites de référence !

Cinquième conseil : Relisez, relisez, relisez et relisez encore !

Si je devais classer les conseils que vous lisez en ce moment, je dirais que, celui-ci, est le deuxième par ordre d'importance.

En effet, la relecture et encore la relecture, et encore la relecture, et encore ….

Relisez-vous aussi souvent que vous pouvez avant de diffuser votre texte.

Et, si possible, après toutes ces relectures, faites-vous encore relire par une ou deux autres personnes.


Un œil neuf est indispensable.

Moi qui, en principe, ne fais aucune faute d'orthographe, j'en commets, ainsi que je l'ai dit au début de cet article, de nombreuses lorsque j'écris sur un clavier.

Et, lorsque je me relis, et me relis encore et encore, j'en trouve d'innombrables, mais, aussi, j'en oublie beaucoup.

Tout simplement parce que si je relis un texte que j'ai moi-même écrit, je le connais.


Et, quelque attention que je crois porter à ma lecture, en réalité je ne fais que le survoler, sans même m'en rendre compte.

Alors que lorsque je relis un texte écrit par quelqu'un d'autre, je le découvre et suis obligée de le lire très attentivement.

Voici comment je travaille sur la correction d'un texte :

Tout d'abord, pour dégrossir, je le passe par le filtre du correcteur d'Open Office ou de Word, qui peut déjà trouver un certain nombre de fautes, parmi les plus faciles à déceler.

Ensuite, je le lis une première fois.

Si j'ai du temps devant moi, je laisse passer un jour ou deux et puis je le relis.

Et je laisse encore passer un jour ou deux et je le relis encore.

Je pense qu'il faut bien trois lectures pour être presque sûr d'avoir corrigé toutes les fautes d'un texte long, que ce soit, par exemple, une page de vente ou un livre.

D'ailleurs, comme je ne suis pas à l'abri de faire moi-même des fautes, j'ai pu, pourquoi pas, en oublier après avoir lu et relu et encore relu ce texte que vous avez sous les yeux.

Alors, pour clore cet article, je vous fais la même proposition que celle que j'ai faite ici, à savoir :

Si vous trouvez, dans cet article ou dans n'importe lequel de mes textes une ou plusieurs fautes, je vous offre, pour chacune d'entre elles, la correction d'une page de l'un de vos propres textes (la valeur d'une page sur Open Office, il ne faut rien exagérer !).

Cette offre est uniquement pour le premier d'entre vous qui trouvera cette faute, bien sûr.

J'ouvrirai une page spéciale sur mon blog pour lister les fautes et les gagnants.

Voici donc les cinq conseils qui, j'espère, vous seront utiles pour progresser en orthographe.

Mais n'oubliez surtout pas, non plus, la recherche dans votre dictionnaire des mots dont vous n'êtes pas sûr, c'est la base d'une bonne orthographe.

Transformez tous ces efforts en jeu, et pensez à vous récompenser pour chacun de vos progrès, c'est le meilleur moyen de maintenir vivante votre motivation.

Amusez-vous !

Bien amicalement,

Elena.




Voici, pour vous aider, quelques excellentes ressources gratuites, mais de multiples autres existent,
amusez-vous à les dénicher :

Lexilogos : Tous les dictionnaires de la langue française.
Cours d’orthographe en vidéo.
Le Conjugueur : correction d’orthographe, règles de grammaire, conjugaisons, etc…
Bréviaire d’Orthographe française, les fondamentaux.
La nouvelle orthographe et une mine d’informations.
Quelques fautes de français fréquentes.
Une autre mine d’informations.

Des jeux pédagogiques très sympathiques




Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs "Echanges de compétences" organisé par le blog Copywriting Pratique. Si vous avez lu cet article, à combien l’évalueriez-vous sur 5 ? Cliquez sur la note de votre choix : 012345